Dubaï: José Eduardo dos Santos a passé Noël avec sa fille Isabel

L’ancien président angolais a atterri à Dubaï le 21 pour rendre visite à Isabel dos Santos, qu’il n’avait pas encore vue depuis la mort de son gendre le 29 octobre. Manuel Vicente est arrivé le même jour.
C’était la première fois que José Eduardo dos Santos quittait Barcelone depuis 2019: il s’est rendu à Dubaï où il se trouve depuis lundi dernier, pour passer Noël avec sa fille Isabel dos Santos. Après avoir raté les funérailles, à Londres, de son gendre Sindika Dokolo, décédé le 29 octobre, l’ancien président angolais a décidé d’être avec sa fille à Noël, a rapporté plusieurs médias angolais et confirmé l’Observateur ensemble. de sources proches du cercle José Eduardo dos Santos et de la présidence angolaise.
 
Selon une note de l’ambassade angolaise à Abu Dhabi, Emirats Arabes Unis, citée par la presse angolaise, l’ancien président est arrivé aux «premières heures du 21 décembre, sur le vol EK 186 d’Emirates Airlines» après avoir «séjourné à la fontaine Andrews. Vues Hotel ”. Non seulement Isabel dos Santos l’attendait à l’aéroport, mais l’ambassadeur Albino Malungo, qui s’est assuré de fournir toute l’assistance technique et protocolaire au groupe de soutien à l’ex-président, « comme demandé par la cérémonie du président ». La mission diplomatique a même retenu certains responsables de l’ambassade à Dubaï en raison de « restrictions de mouvement entre Abu Dhabi et Dubaï ».
 
Curieuse est la référence, dans la même note, au fait que l’ambassadeur a été témoin, ce jour-là, « au terminal 3 de l’aéroport, de l’arrivée de l’ex-vice-président, Manuel Vicente » qui a débarqué du « vol EK 794, venant de Luanda ».
 
Tout aura été « une coïncidence », assure la source liée au cercle de l’ex-président. Surtout parce que la relation entre les deux, qui n’était plus la meilleure des dernières années du mandat de José Eduardo dos Santos, a subi un autre coup dur la semaine dernière. Selon Expresso, Manuel Vicente aura remis directement à João Lourenço des documents qui impliquent directement son vieil ami dans les affaires de corruption à Sonangol.
 
Cela pourrait signifier une autre étape dans l’encerclement que la justice angolaise a fait à la famille Dos Santos dans la lutte contre la corruption et qui s’est accentué il y a un an lorsque les avoirs d’Isabel dos Santos ont été arrêtés et José Eduardo dos Santos référencé dans une pièce de procédure comme ayant favorisé la fille de manière illégitime. Après le scandale de Luanda Leaks du 19 janvier de cette année, qui était autrefois considérée comme la femme la plus riche d’Afrique, elle a même été accusée de mauvaise gestion et de détournement de fonds pendant son séjour à Sonangol, et en août, la fils aîné, Filomeno dos Santos, condamné à 5 ans de prison.
0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Comentários
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires