États-Unis: la police empêche les manifestations et arrête des «manifestants» dans la province angolaise de Cabinda

0
483
Une manifestation appelée ce samedi par la société civile et des membres du Mouvement indépendant de Cabinda a été marquée par des arrestations. La manifestation a  été empêchée par la police.

La manifestation contre ce que les manifestants considèrent comme la néo-colonisation angolaise à Cabinda était prévue en début d’après-midi de ce samedi (29.05).

Dans l’intervalle, plusieurs voies ont été prises par la police pour empêcher sa réalisation.

La marche commencerait au Largo 1⁰ de Maio et se terminerait devant le Centre culturel Chiloango.

Cependant, l’événement a été marqué par les arrestations d’au moins dix personnes qui se trouveraient dans un lieu incertain.

Il s’agirait d’Alexandre Fernandes Liongo Ncasso, nationaliste cabindan, d’Alexandre Kuanga Nsito, président de l’Association pour le développement de la culture des droits de l’homme, et d’António Tuma, membre du  Mouvement indépendant de Cabinda (MIC)  – en plus de quelques membres de la société civile .

Le  DW Afrique  est entré en contact avec le directeur du Service des enquêtes criminelles (SIC) à Cabinda qui n’a confirmé aucune arrestation, et des frisottis que le SIC n’est pas au courant des arrestations.

«Il n’y a pas eu d’arrestation et nous ne sommes pas au courant de cette manifestation», a-t-il  déclaré.

Journaliste détenu

Le journaliste de Radio Ecclésia, Luís Lázaro, a déclaré qu’il avait également été arrêté et emmené dans un endroit éloigné de la ville, après quoi il avait été libéré. Lázaro a déclaré à  DW Africa qu’il  ne comprenait pas la raison de son arrestation, car il n’était pas au travail.

L’un des militants qui avaient l’intention de participer à la manifestation a déclaré qu’il ne savait pas qu’aucune manifestation à Cabinda avait réussi.

«À Cabinda, il est interdit de manifester. Les ordres proviennent du régime envahisseur et occupant du dictateur de Cabinda. De 2017 à 2020, les manifestations ont toutes été réprimées par le régime MPLA » , a-t-il critiqué.

La manifestation réprimée aurait également pour objectif d’exiger des autorités angolaises la paix et le dialogue à Cabinda.

 

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Comentários
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires