Etats-Unis: Le Président angolais João Lourenço veut des changements profonds dans les “organes de défense et de sécurité”

    0
    329
    Le Président de la République, João Lourenço, a exigé mardi, à Luanda, des « changements radicaux » dans l’enregistrement du personnel de tous les organes de défense et de sécurité nationale.

    Intervenant à la cérémonie de prise de fonction des nouveaux membres du Gouvernement, João Lourenço a demandé au nouveau Ministre d’État et chef de la Maison de la sécurité du Président de la République, Francisco Pereira Furtado, le courage et la volonté de changer « radicalement » la méthode de contrôle du personnel des organes de sécurité dans le pays.

    «Comme à la caserne, à la parade, lorsque le soldat est appelé, le soldat répond présent. Une de tes missions est de faire appel au personnel pour que chacun réponde présent », a-t-il souligné.

    João Lourenço a rappelé que tous ceux qui reçoivent des salaires de l’Etat doivent nécessairement être présents. « Si cela ne se produit pas, nous pouvons immédiatement conclure que nous sommes confrontés à un effectif fantôme », a-t-il déclaré.

    Nettoyer les «fantômes»

    Selon le Chef de l’État angolais, l’une des tâches du nouveau ministre d’État et chef de la Maison de la sécurité sera de « nettoyer tout le fantôme » qui existe dans les organes de défense et de sécurité.

    D’après l’homme d’État, les derniers événements à Luanda démontrent la sortie frauduleuse de fonds publics des banques, qui font grossir le «crabe», en référence à l’enquête qui a permis de saisir des millions de dollars et de kwanzas, ainsi que de milliers d’euros, des biens immobiliers, des véhicules et d’autres actifs.

    Dans le cadre de l ‘«opération Carangueijo», dont les enquêtes sont en cours, le major des Forces armées angolaises (FAA), Pedro Lussati, a été détenu, tandis que plusieurs officiers généraux occupant des postes de responsabilité à la Maison de sécurité du Président de la République ont été limogés ces derniers jours.

    En ce sens, le titulaire du pouvoir exécutif a défendu la nécessité de mettre fin à ces pratiques néfastes, en comptant également sur la collaboration de toute la société.

    Transparence et prévention du crime

    Le Chef de l’Etat angolais a, par ailleurs, défendu une plus grande rigueur et transparence des directeurs de banque dans la gestion de la trésorerie.

     «Les comportements et procédures bancaires ne sont pas normaux, il faut changer», a averti le numéro un angolais, qui a exigé une action plus forte et plus énergique de la Banque centrale et de la cellule d’information financière.

    Les mesures ne visent pas seulement à punir les banques fautives, mais surtout à mettre en place un mécanisme garantissant la prévention de la criminalité », a-t-il précisé.

    Investiture

    Outre Francisco Pereira Furtado, installé en tant que ministre d’État et chef de la Maison de la sécurité du Président de la République, João Pereira Massano a également pris ses fonctions de chef du service de renseignement militaire.

    De même, Augusto da Silva Cunha a prêté serment au palais présidentiel en tant qu’ambassadeur d’Angola auprès de la Fédération de Russie.

    0 0 votes
    Article Rating
    S’abonner
    Notification pour
    guest
    0 Comentários
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires